La satisfaction des clients, la plus belle récompense pour les closers

closing

Il est dit que le client est roi pour une entreprise. Une société commerciale sans clientèle ne pourra pas survivre dans le temps, tombera facilement dans une situation de difficultés financières et arrivera même à la faillite. Toute personne ayant une connaissance en matière de vente et qui veut en faire sa profession doit connaitre l’importance des clients et de leurs satisfactions.

Le closing, un métier basé sur la relation clientèle

Le processus de vente est constitué de plusieurs enchaînements logiques d’activités allant de la prospection des clients jusqu’à la conclusion de la vente, en passant par des prises de rendez-vous, des argumentations de vente auprès du client, de ses dirigeants et même du comité d’approbation de l’achat (en cas d’une très grosse transaction) ; ceci en anticipant et répondant aux différents problèmes pouvant survenir. Le closing, par définition, est l’acte de conclure la vente. Il s’agit de la dernière ligne droite avant le paiement et la livraison du produit ou service en jeu. Toutefois, cette étape dépend de la maîtrise des activités qui lui ont précédé. Les solutions miracles lors du closing sont, en général, inefficaces si la relation depuis la prospection commerciale et les rencontres n’était pas probante. Le cœur de ce métier est la communication avec la clientèle. Les manières d’être avec les clients et les forces des propositions avancées durant tout le processus seront décisives pour arriver au stade de conclusion du contrat et pour les convaincre de le signer. Pour voir plus d’informations sur le closing et les techniques nécessaires pour ce faire, cliquez ici.

Que veut dire client satisfait pour un closer ?

Il est évident que le closer sera satisfait après voir conclu positivement une vente. En effet, ces types de commerciaux œuvrent en freelance et sont rémunérés en fonction des ventes conclues. Ils sont en général des intermédiaires entre les acheteurs et les entreprises. Ces derniers peuvent offrir, par exemple, des formations, des coachings ou des produits quelconques, n’auront pas le temps pour s’occuper du marketing et demanderont les services d’un closer. Les clients seront facilement satisfaits du travail du closer si celui-ci possède les compétences professionnelles nécessaires. Toutefois, il est important de savoir que, pour l’entreprise, la fidélisation et l’amélioration continue constituent des enjeux beaucoup plus importants encore. Ceci concerne le produit et service offert mais aussi les collaborateurs. Le closer en fait partie et actuellement, ses services font partie des indicateurs évalués lors de l’enquête des satisfactions clients. Ceci aiderait le recruteur à évaluer son travail. Un retour positif permettra l’obtention d’autres dossiers de vente et le maintien de la relation professionnelle ; de plus, cela pourra conditionner le client satisfait pour la conclusion d’autres contrats dans l’avenir.

Et si le client n’est pas satisfait ?

Une vente non conclue faute d’incompétence sera un résultat négatif. La non-signature du contrat peut signifier l’insatisfaction du client quant au travail réalisé par le closer. Voilà pourquoi, il est important de réaliser avant tout une formation prospection et se concentrer sur le développement des compétences en matière de vente et de closing. Etant donné que sur le marché, les offres de services de closing commencent à se développer, même si l’offre ne couvre pas la demande, l’entreprise pourra choisir de rompre la relation professionnelle avec un closer si celui-ci s’avère être non productif. Et sachez qu’une personne satisfaite pourra raconter sa satisfaction à deux ou trois personnes autour d’elle contrairement à une autre insatisfaite. Votre renommée en matière de closing sera en jeu au cas où l’entreprise qui vous a recruté est insatisfaite de votre activité car vos échecs pourront être pris en considération par plusieurs autres entreprises avec qui vous envisagerez de travailler. Il se pourra que vous ayez pu conclure un contrat avec un client, toutefois, en cas d’insatisfaction, il y a de grande chance qu’il ne revienne pas dans le futur.

Comment se faire financer des cours d’anglais ?
Qu’est-ce que le Conseil RH ?